dimanche 17 novembre 2013

Généalogie d'une Huilerie - Journées Portes Ouvertes 16/17 Novembre 2013. Huilerie Lépine -Availles-en-Châtellerault


200 ans d'histoire sont racontés sur le site de l'Huilerie Lépine, avec de superbes photos et quelques autres que vous découvrirez sur place en allant ce dimanche aux journées portes ouvertes ! 

Grateau, Cognée, Lépine. 
Trois patronymes pour une huilerie ! 
Mais aussi 
Bardeau, 
Pour la lignée matrilinéaire.
Tiens...
Cognée, ça me dit quelque chose...
 Comme une envie de raccrocher quelques branches aux noyers de l'huilerie ! 
Un projet de plus, à la généalogie du village. 
Le travail commence à peine,
A suivre...

Tout commence avec les mariés de l'an VIII : Jean Grateau et Anne Bardeau ! En l'an VIII on se marie au chef lieu de canton à Monthoiron !


  • Grateau Jean et Anne Bardeau s'unissent le 30 prairial An VIII à Monthoiron
    • Grateau Jean, cultivateur de 18 ans, né le 13 Juillet 1782 à Availles, domicilié dans la commune d'Availles, fils de René Gratteau journalier et de Marie-Anne Crochard domiciliée dans la dite commune d'Availles.
    • Anne BARDEAU, agée de 22 ans, née le 6 Aout 1778 à Availles, domiciliée dans la dite commune d'Availles fille de feu François BARDEAU sabottier et de Anne Jarnou son épouse.
    • Ils sont accompagnés de : 
      • René Gratteau, journalier père du futur agé de 40 ans domicilié à Availles
      • François Crochard, cultivateur oncle maternel de la future, 43 ans, domicilié à Asnières
      • Anne Jarnou veuve de François BARDEAU sabotier mère de la future agée de 56 ans domiciliée à Availles
      • Antoine Jarnou, journalier, oncle maternel de la dite future agée de 58 ans domicilié à Senillé


Jean et Anne ont un petit Jean le 14 Vendémiaire de l'an X, mais l'enfant meurt à un mois de vie au village des Savignées. 

A peine un an plus tard, un autre petit Jean pointera le bout de son nez et son acte de naissance nous apprend que l'on surnommait alors sa maman Nanette !








3 commentaires:

  1. Un nouveau travail encore en devenir
    Chapeau bas! (même s'il est pointu ^_^)
    Comment t'es-tu aperçue que ce couple est à la base de générations d'huiliers? (si j'ai bien tout saisi :-)
    bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le travail a été fait par la famille Lépine qui a mis sur le site de l'huilerie un récapitulatif de cette généalogie et quelques photos. L'huilerie a fêté ses 200 ans, il y a trois ans ! Huit générations ! L'idée m'est venue hier de compléter, d'étoffer de relier ces données afin que chacun puisse y retrouver des cousinages ! Et ainsi d'intégrer ces informations à la Généalogie du village ! Je crois que pour cette base-là, il ne faut pas travailler chronologiquement (d'ailleurs c'est lassant) mais plutôt par pôle d'intérêt. C'est l'opportunité, d'une information, d'un thème qui relance l'envie d'indexer
      Qu'en penses-tu ?

      Supprimer
  2. Je suis d'accord que travailler par thème sera moins lassant et créera une émulation : chercher la généalogie par un autre biais. Belle initiative en tout cas.
    C'est un projet que j'aimerais mener, parmi tant d'autres, pour un des villages que j'affectionne.
    Je trouve ça bien aussi que l'huilerie resitue son histoire à travers le passé et les personnes qui y ont travaillé.

    RépondreSupprimer