vendredi 24 février 2017

Une série, un épisode - Série 3 T aux #AD86 - Sur le chemin de l'école



Explorer aux Archives de la Vienne, une nouvelle série pour le prochain Bistrot Patrimoine.
La Serie 3 T nous mène sur les chemins de l'école d'Availles.

Voici le descriptif détaillé précisé en ligne par les #AD86. Série 3 T  De l'an X à 1952 :
Écoles normales primaires, comptabilité, créations et fermetures d'écoles, cours d'adultes, conseil académique, écoles primaires supérieures, écoles libres, personnel, caisse des écoles, bibliothèques scolaires, cantines, constructions scolaires, sociétés cantonales mutuelles.

Comme toujours, il faut s'armer d'un peu de patience et tourner quelques pages. Feuilleter peut sembler rébarbatif. C'est compter sans l'oeil. L'oeil, cet outil de précision, à la fois scanner et moteur de recherche. Les saccades concentrent leur recherche sur quelques lettres alignées "A-V-A-I-L-L-E-S", s'adaptent à la confusion calligraphique, repèrent les mots-clés associés "V-O-U-N-E-U-I-L",envoient au cortex occipital qui trie avec une éblouissante efficacité (pour son âge). Série après série, l'oeil apprend à lire. Lire c'est donner du sens à l'alignement des lettres, des mots des phrases et à la succession des textes. L'oeil valorise tous les éléments traités. Pas question de laisser l'ennui s'installer. Soutenu par le frontal et l'amygdale cérebelleuse, la logique et l'émotion sont les béquilles du lorg d'archives. La matière grise est un traitement de texte qui se nourrit des hors-sujet. Sur les chemins de l'histoire de l'école, il y a des petits mendiants, des bébés qui cherchent des bras, des adultes qui voudraient apprendre, des femmes qui travaillent, des hommes qui construisent la liberté en grattant à la plume et à la lueur des bougies des rapports alarmants mais combattifs, des projets utopistes mais vainqueurs, une république qui pointe, une laïcité qui s'installe. Au delà du nombril communal, l'oeil ouvre un regard sur l'horizon historique.
Un sandwich et quelques boites-archives plus tard, au bout d'une journée trop courte, la glycémie et les douleurs cervicales sonnent la fin de la récré. Non seulement j'ai retrouvé le premier maitre d'école et la première petite écolière récompensée, mais parmi les mots du Préfet de la Vienne, parmi les phrases maladroites des maires de nos villages, GUIZOT et Jules FERRY ont chuchoté à mes oreilles et la Série 3 T a balayé quelques préjugés sur ma vision des chemins que prit l'école dans notre pays.
Rendez-vous au Coq Hardi, jeudi prochain à 17H pour une balade buissonnière autour de l'école !
En espérant éviter le bonnet d'âne !



5 commentaires:

  1. "Pour son âge" :) :) Tu mėrites le prix d'excellence comme d'habitude !

    RépondreSupprimer
  2. que je voudrais assister à ces réunions ... et comme je suis d'accord avec toi sur la puissance de recherche de cet outil double genial oeuil+cerveau qui déniche le nom qui nous intéresse au milieu d'un fouillis de mots :)

    RépondreSupprimer
  3. Merci à vous deux les filles ! Moi aussi j'aimerais bien vous voir pousser la porte du Coq Hardi ! Bises

    RépondreSupprimer
  4. J'adorerais moi aussi et j'y réfléchis. Si tu les as déjà, tu pourrais me donner en MP les dates que tu as fixées ?

    RépondreSupprimer
  5. Ce serait chouette ! Le programme est sur le bulletin municipal page 26/27 http://availlesenchatellerault.fr/index.php/la-commune/flippingbook

    RépondreSupprimer